o3 BLOG |

Diversité de genre et inclusion dans le secteur minier

14 mars 2022

Minière 03

Diversité de genre des sexes et inclusion dans le secteur minier – Women in Mining est un important organisme sans but lucratif destiné aux femmes dans le domaine minier : il imagine une industrie qui encourage, promeut et renforce l’autonomie des femmes. Avec des sections à travers le Canada et dans le monde, l’objectif de Women in Mining est qu’à l’avenir, les mêmes occasions et objectifs soient offerts à toutes les personnes, sans égard au genre. Depuis 2009, Women in Mining Canada occupe une position unique pour travailler avec les femmes et les soutenir dans l’industrie minière et les industries connexes. 

 

La mission de Women in Mining Canada est la suivante :

Éduquer

La stratégie de Women in Mining Canada consiste principalement à fournir les outils et les ressources pour sensibiliser les gens quant à la diversité et à l’inclusion. L’organisme veut aider les femmes travaillant dans l’industrie minière au Canada à acquérir les compétences pour devenir de futures meneuses.

Rehausser

Women in Mining Canada s’engage à fournir une plateforme nationale qui favorise l’excellence et les pratiques exemplaires, et qui célèbre des gens grâce à des prix de reconnaissance.

Renforcer l’autonomie

Il est temps de changer. À l’échelle mondiale, l’industrie minière compte le plus petit nombre de femmes à la haute direction par rapport à tout autre secteur d’activité. Le réseautage professionnel, les occasions d’allocutions et l’accès à de la formation sur les conseils d’administration résument notre stratégie.

 

Diversité et inclusion dans l’industrie minière au Canada

L’industrie minière reconnaît largement avoir un problème de diversité de genre. L’industrie minière accuse un retard sur la plupart des autres secteurs quant à ce problème systémique. Un rapport de Ressources naturelles Canada montre que, au Canada, les femmes forment moins de 15 % de la main-d’œuvre du secteur minier, comparativement à 48 % de l’ensemble de la main-d’œuvre.

Selon une étude récente de McKinsey, les entreprises qui priorisent la diversité et l’inclusion sont 21 % plus susceptibles d’offrir un « rendement au-dessus de la moyenne » et une plus grande valeur à long terme. La corrélation essentielle est la diversité de genre dans l’équipe de direction. Pourquoi serait-ce le cas? Rappelant le S et le G des initiatives ESG (environnement, société et gouvernance), les sociétés minières qui priorisent la parité des sexes en tant qu’objectif stratégique profitent d’une diversité des idées, des expériences, des cadres cognitifs et des expertises, ce qui leur procure un avantage dans un marché de concurrence. Une main-d’œuvre diversifiée est plus adaptable et productive, ce qui entraîne de meilleurs résultats pour les actionnaires et les parties prenantes.

Bien qu’il existe des initiatives pour attirer les femmes et les filles vers les domaines liés à la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM), il n’en existe pas suffisamment pour que les femmes demeurent en poste. La rétention des talents féminins en mi-carrière est un enjeu majeur au sein de l’industrie minière, comme le révèle un taux de départs extrêmement élevé. Favoriser une culture inclusive nécessite l’implication active de la haute direction et la modification des objectifs d’affaires. Cependant, ce changement au sein de la culture descendante n’est pas suffisant. 

« Les entreprises doivent mettre en œuvre des initiatives de diversité et d’inclusion à partir de la base, affirme Melissa Ng, secrétaire et membre active du conseil d’administration de Women in Mining Canada. Plusieurs femmes occupant des postes au sein de la haute direction et des cadres supérieures ont été recrutées par d’autres sociétés minières et d’ingénierie. Ce n’est pas une augmentation du talent et de la représentation des femmes, c’est un transfert. »

Se préoccuper du pourcentage de femmes à chaque étape du cycle de vie professionnelle, et non pas juste dans les postes de haute direction, est un moyen efficace pour les sociétés minières d’évaluer la santé de leur main-d’œuvre et de repérer les obstacles et les préjugés. Surveiller les indicateurs de performances sexistes et comprendre les différents besoins en matière de mesures d’accommodement sont quelques-uns des moyens par lesquels les sociétés minières et d’exploration peuvent améliorer leurs opérations commerciales. 

Melissa Ng travaille dans le secteur minier depuis près de 15 ans et est présentement géologue en chef chez Cameco Corporation. Elle est également mère de 2 garçons, âgés de 9 et 6 ans, et indique que les femmes qui choisissent d’être parents sont confrontées à un défi particulier dans ce secteur.

« Quand j’ai occupé mon premier poste de géologue, des collègues m’ont demandé si j’avais des enfants ou si j’étais mariée. Ils démontraient plus d’intérêt envers ma planification familiale possible que mon expérience professionnelle. » Bien des gens dans l’industrie voyaient la parentalité comme un obstacle et ne pensaient pas que les femmes pouvaient être à la fois parents et géologues, c’était l’un ou l’autre. « Quand j’étais enceinte de mon premier fils, on s’attendait à ce que je choisisse la parentalité au détriment de ma carrière. On présumait que je ne reviendrais pas au travail après avoir eu mon fils, ce qui était courant pour bien des femmes dans l’industrie. Cependant, revenir au travail et concilier la parentalité ont toujours fait partie de mes projets. » Pour la première fois de sa vie, Melissa a senti que sa voix n’était pas entendue. Elle a également découvert qu’il n’y avait pas suffisamment de politiques pour accommoder les mères. 

« En plus de la nature du travail par navette (fly-in/fly-out) de plusieurs postes en exploitation minière, le travail sur les sites miniers est exigeant physiquement. Il y a aussi des risques d’exposition à des produits chimiques et des éléments potentiellement dangereux. Même si ceux-ci peuvent avoir des effets négatifs sur la santé de n’importe qui, une femme en début de grossesse est encore plus à risque de maladie liée aux produits chimiques. Il n’y avait pas de politiques claires protégeant ma santé et ma sécurité. »

Même si elle s’est heurtée à de nombreux obstacles en tant que mère, Melissa a eu un deuxième fils et est revenue au travail à titre de géologue minière intermédiaire au sein de Cameco Corporation. Même si six années se sont écoulées, Melissa affirme que les femmes sont toujours confrontées aux mêmes défis qu’elle et, bien qu’il y ait eu des progrès, l’industrie minière a beaucoup de chemin à faire. « Il y a un besoin de traiter les gens équitablement, pas juste également, et les gens ne comprennent pas que les deux ne sont pas toujours synonymes. Une culture d’inclusion ne veut pas dire cocher des cases et atteindre des quotas : il s’agit de faire entendre les voix de toutes les personnes qui sont sous-représentées, pas juste les femmes. » 

Quand on lui demande si elle a des conseils à prodiguer aux femmes et aux filles qui s’intéressent à une carrière dans l’exploitation minière, Melissa répond : « Soyez fidèles à vous-même. Il y aura toujours une crainte d’échouer, mais devant, il y a une occasion d’essayer à nouveau. » Pour elle, la clé du succès est d’avoir choisi de faire ce qui lui procure du bonheur, pas seulement dans sa carrière, mais dans tous les aspects de sa vie. Sa philosophie personnelle du leadership est la suivante : soutenez les personnes qui vous entourent et permettez-leur de devenir encore meilleures que vous ne l’avez jamais été – et être membre de Women in Mining Canada en témoigne.

Les femmes forment 39 % de la main-d’œuvre de Minière O3. Cependant, en tant qu’industrie, nous devons continuer à travailler ensemble pour renforcer la diversité et l’inclusion afin que celles-ci s’appliquent non seulement aux femmes, mais aux personnes aux capacités et aux identités de genres différentes, de même qu’aux personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC). Women in Mining Canada consiste principalement à faire progresser les intérêts des femmes dans les domaines de l’exploration et de l’exploitation minières grâce à sa mission visant à renforcer l’autonomie, à éduquer et à élever. En collaboration avec ses secteurs à travers le Canada, Women in Mining soutient des initiatives locales dans les domaines du développement personnel et du perfectionnement professionnel tout en représentant une voix nationale au sein de la communauté minérale et minière mondiale.

L’effectif de Women in Mining est composé de personnes de tout genre qui soutiennent activement l’industrie minérale et minière et qui représentent une multitude de métiers et de professions. Pour en savoir plus sur Women in Mining Canada, consultez le https://wimcanada.org/.

Pour savoir comment Minière O3 peut ajouter de la valeur à long terme à votre portefeuille, contactez-nous dès aujourd'hui.

Un responsable des relations avec les investisseurs vous contactera sous peu.

    Inscrivez-vous à notre liste de distribution

    Pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour concernant Minière O3.

    Thank you for subscribing! ABONNEZ-VOUS

    En saisissant vos renseignements, vous consentez à recevoir des courriels de la part de Minière O3 et acceptez notre Politique de confidentialité.

    2020
    A Year
    in Review

    To Our
    O3 Mining
    Investors

    What a year it has been! I want to personally thank you for supporting O3 Mining throughout this unprecedented time. At O3 Mining we experienced a year of tremendous growth as our exploration campaigns surpassed all expectations and we invested significant capital into our projects.

    Our Year In Review

    2020
    A Year
    in Review

    What a year it has been! I want to personally thank you for supporting O3 Mining throughout this unprecedented time. At O3 Mining we experienced a year of tremendous growth as our exploration campaigns surpassed all expectations and we invested significant capital into our projects.

    Our Year In Review